top of page
frame blue02.png

META ET LORE - L'INVICTUS LAUNCH WEEK





Avant-propos : Le terme META, « qui porte sur lui-même, qui fait référence à lui-même », désigne ici tout ce qui correspond à l’histoire et aux processus de conception du jeu Star Citizen contrairement au sens utilisé généralement dans les jeux vidéos qui reçoivent des mises à jour (nouveaux contenus, rééquilibrage des contenus existants), où la méta, c’est l’équilibre actuel du jeu, quelles stratégies ou quels items sont plus efficaces. Ici il ne s’agit pas de cela mais bien de comprendre comment et pourquoi les développeurs conçoivent le jeu, leurs cheminements créatifs, leurs inspirations, l’évolution de leur travail à travers les choix artistiques et les réalités techniques.



META

Nous étions chargé de développer un nouvel événement pour le premier semestre de l'année qui célébrerait les vaisseaux spatiaux, la Fleet Week semblait être un excellent modèle. Dès le début, le projet a été divisé entre sa partie civile, Star Citizen, et l'histoire militaire en cours de développement de Squadron 42. En adaptant la semaine de la flotte à ce qui allait s'appeler l’Invictus Launch Week, il serait possible de créer un croisement entre ces deux idées, les personnages civils des joueurs interagissant avec la structure militaire de l'UEEN. De même, les vaisseaux spatiaux militaires déjà créés pour Squadron 42 pourraient être exposés avant leur sortie dans un cadre tout à fait logique, tout comme on peut visiter un salon de l'aviation et voir l'armée de l'air exposer ses derniers avions de combat.

L’Invictus Launch Week, du mot latin signifiant "invaincu", offrirait une démonstration patriotique des forces engagées dans une bataille désespérée contre les Vanduuls.


L'histoire se présente ainsi :

L’Invictus marque le début de la nouvelle année pour les recrues de la Navy de l'UEE et commémore la remise des diplômes de la dernière classe de starmen et d'officiers. Les origines de l'événement remontent à 2542 et à la première guerre Tévarine, lorsque l'UEE envoyait des vaisseaux de transport sur chaque planète pour récupérer les recrues en vue de leur formation de base. Les habitants se rassemblaient pour fêter ceux qui partaient défendre l'humanité et s'émerveillaient devant les impressionnants vaisseaux militaires.


Aujourd'hui, l’Invictus Launch Week est célébrée dans les systèmes de l'UEE par des démonstrations publiques de haut vol de la flotte navale. Comme attraction supplémentaire, les plus grands constructeurs de véhicules et de défense de la galaxie profitent des festivités pour présenter les vaisseaux et l'armement qu'ils fournissent à l'armée.

INVICTUS 2950

Comme tous les événements qui allaient suivre, l’Invictus 2950 dépendait d'une nouvelle mise à jour de Star Citizen qui devait être publiée dans les temps. Cela signifiait qu'il devait se greffer sur une mise à jour trimestrielle régulière et que cette mise à jour devait être disponible avant le début prévu du show et de son contenu en ligne. Pour que cela soit possible, les producteurs de Star Citizen ont programmé le lancement du deuxième patch majeur de l'année environ un mois avant l’Invictus. Le contenu de l’Alpha 3.9 comprendrait de nouvelles missions, des améliorations de l'exploitation minière, des modifications des liens de contrôle et des dizaines d'autres corrections et modifications. Le défi était d'autant plus grand que le lancement coïncidait avec le début incertain de la pandémie du COVID-19, ce qui nécessitait que les développeurs de Cloud Imperium s'installent dans un environnement de travail à domicile.


Heureusement, l'équipe a tenue bon face à ces défis et le patch fut mis en ligne le 1er mai 2020 laissant à la communauté de joueurs beaucoup de temps pour le tester. À l'insu des joueurs, le nouveau patch incluait également la nouvelle salle de convention et tous les éléments interactifs associés prévus pour l'événement, qui seraient plus tard activés manuellement par l'équipe Live. Du contenu supplémentaire fut ajouté avec l'Alpha 3.9.1, qui a été lancé en direct le 27 mai au milieu de l'événement. La situation difficile dans le monde entier semblait rendre la création d'un événement live réussi d'autant plus importante, la communauté de Star Citizen dans le monde entier étant également en quarantaine chez elle et incapable d'interagir lors des événements Bar Citizen et autres. L’Invictus serait une distraction bien nécessaire !


Le premier événement commença le 22 mai 2020, avec l'activation du nouveau centre de convention Bevic à Area 18. Ajouté à la zone avec le lancement de l'Alpha 3.9, le centre de convention était désormais ouvert et accessible au public, paré pour la propagande de la Navy et avec l'interminable signalisation de l'événement Invictus. Le hall spacieux du centre de convention présentait des expositions de tous les constructeurs de vaisseaux de Star Citizen (à l'exception de Drake, un ennemi permanent de l'armée dans le lore du jeu), avec des vaisseaux existants ou « annoncés » comme en cours de développement aux habitants du verse. Chaque jour la location gratuite des vaisseaux exposés permettrait aux joueurs d'essayer la quasi-totalité des différents vaisseaux de Star Citizen, parfois des entreprises le proposerait tout les deux jours. Origin, Tumbril et RSI ont ouvert le show le 22, Anvil a suivi le 24, Aegis le 26, et une coalition d'Argo, Consolidated Outland, Crusader et MISC a terminé la semaine le 28. Grâce à un événement Free Fly prévu la même semaine, les joueurs qui n'avaient pas encore acheté de vaisseau de démarrage pouvaient également rejoindre et tester les locations gratuites pour avoir un bon aperçu de ce qu'était vraiment Star Citizen et de l'échelle incroyable qu'il atteignait déjà.


Des vaisseaux spatiaux de plus grande taille furent mis à disposition pour être visités à partir des stations orbitales actualisés pour l’occasion et une série de vols de démonstration de type « airshow » a permis aux joueurs de voir le 999ème, l’escadron d'essai d'élite, présenter certains des appareils militaires les plus récents de la flotte. L'équipe chercha toutes les moyens possibles d'étendre le poids de l'événement au-delà du Free Fly et du nouveau centre de convention. Ainsi, les magasins de Area 18 proposèrent des vêtements exclusifs Invictus 2950 pour l’occasion afin de donner un côté « j’étais ici », tandis que l'équipe des marchandising suivait le mouvement en mettant en vente des versions réelles de certains de ces vêtements.


Il y avait aussi une histoire à raconter. Au fur et à mesure que la convention progressait, il fut révélé que Drake Interplanetary, qui n'avait pas pu faire sa propre apparition pendant la semaine, organiserait après l'événement une "DefenseCon" concurrente. Cela correspondait au lancement de la variante "police" de Cutlass Blue avec l'Alpha 3.9.1, qui a réussi à sortir juste à temps !



INVICTUS 2951

L'objectif de l'Invictus 2951 était, à la manière typique de Star Citizen, de s'appuyer sur le succès de l'effort précédent et de l'étendre autant que possible pour répondre au mieux à la taille et à la complexité sans cesse croissantes du jeu. L'événement se déroulerait à nouveau dans un centre de convention rempli de vaisseaux spatiaux, d'expositions et d'activités, et comprendrait à nouveau un free fly. Chris Roberts ne voulait cependant pas simplement répéter l'événement de l'année précédente. Même le cadre devait changer complètement pour mettre en valeur d'autres lieu du jeu. Ainsi, au lieu de donner une nouvelle couche de peinture au Centre de convention Bevic et d'y ajouter les derniers vaisseaux, les concepteurs de niveaux de Star Citizen ont entrepris de construire un autre environnement sur une autre planète : le Centre d'exposition Tobin à New Babbage sur microTech. La map de Tobin serait encore plus élaborée que la salle d'exposition de l'année précédente, avec beaucoup de place pour les expositions militaires, les vaisseaux stationnés pour être visités et les stands de recrutement où les joueurs pourraient s'engager dans la Navy. L'une des nouveautés du centre d'exposition Tobin fut le holosuite, un environnement spécial qui présentait d'énormes modèles interactifs de vaisseaux militaires encore à l'état de concept, comme le RSI Perseus, chaque jour le vaisseau changeait. De nouvelles variantes de vêtements exclusifs au jeu ont été mises à disposition et divers PNJ ont été développés pour interagir avec le show.


Invictus 2951 a quadruplé la quantité d'informations fournies. Les panneaux d'affichage du salon offraient une quantité inégalée d'informations sur la structure et l'histoire de la Navy de l'UEE, ainsi que des informations sur des dizaines de vaisseaux spatiaux différents. Quatre constructeurs différents ont chacun choisi un escadron de l'UEE à mettre à l'honneur, avec un vaisseau portant sa livrée dans la salle d'exposition et beaucoup d'histoire associée. Le nombre et la complexité des survols programmés ont également été considérablement accrus. Alors que l'année précédente avait été marquée par la première apparition d'un destroyer de classe Javelin, l’Invictus 2951 est allé beaucoup plus loin en permettant aux joueurs de visiter pour la toute première fois l'un de ces énormes vaisseaux amarrés dans l'un des postes d'amarrage orbitaux.


L'événement débuta le 21 mai avec le lancement inattendu du chasseur Scorpius de Roberts Space Industries, un vaisseau axé militaire pour ce fabricant qui habituellement s’orientait plutôt vers le civil. Le Scorpius, qui deviendrait pilotable lors des événements de l'année suivante, a immédiatement conquis une légion de fans. Le programme fut à nouveau divisé par constructeur avec RSI le 21, Aegis le 23 et Anvil le 25. La Drake DefenseCon suivra le 29 et, pour la première fois, le salon se terminera par un final qui permettra aux joueurs de piloter tous les vaisseaux spatiaux disponibles en même temps.


Et puis il y a eu une dernière surprise : le premier aperçu en jeu de l'énorme vaisseaux de classe Bengal qui avait été montré pour la première fois dans la bande-annonce de présentation de Star Citizen en octobre 2012. Conçu à l'origine par Ryan Church, le Bengal était devenu un élément presque légendaire de l'histoire de Star Citizen. La première version avait été construite pour la démo initiale du jeu et avait été gardée sous le coude depuis dans le cadre du développement de Squadron 42. Le Bengale fonctionne comme l'équivalent d'un supercarrier moderne - une ville vivante géante capable de lancer des escadrons de chasseurs et de bombardiers. L’invictus en tant que campagne de recrutement était le moment idéal pour révéler l'état actuel de ce vaste vaisseau capital, et les « implementors » de Star Citizen firent de nombreuses heures supplémentaires pour rendre cela possible. Avant l’événement, nous avions évoquée à plusieurs reprises que quelque chose de grand allait faire son apparition, ce qui avait incité les joueurs à essayer de chercher de quoi il s’agissait. Le premier vol a été un moment vraiment excitant.


INVICTUS 2952 AND BEYOND

L’Alpha 3.17 comprenait le contenu initial de l'Invictus 2952, la version Alpha 3.17.1 fut lancée la veille de l'événement, le 19 mai 2022, avec des corrections supplémentaires. Ce troisième événement Invictus suivra le même schéma que les années précédentes, avec une semaine de célébration pour l'armée et des expositions avec les différents fabricants de vaisseaux militaires de la galaxie (plus un événement DefenseCon séparé pour Drake).

L'événement suivra également la tradition établie l'année précédente en changeant le lieu de la convention. Le choix du nouveau cadre était évident : la ville d'Orison, récemment développée, cité qui flottait au-dessus des époustouflants nuages volumétriques de la géante gazeuse Crusader (ennemie n°1 des vieilles cartes graphiques). Les créateurs de niveaux de Star Citizen construisirent le Vision Center comme un environnement complètement autonome accessible par les transports publics.


La semaine de lancement 2952 commença le 20 mai 2022. Le premier jour vit le lancement du RSI Scorpius (inclus dans la version Alpha 3.17.1) et la révélation en jeu du dernier vaisseau conceptuel de Star Citizen, l'Anvil Legionnaire. Les joueurs ont à nouveau pu visiter de Javelin et il a été promis dès le début que le Bengal ferait un flyby. Une autre première cette année fut l'ajout de skins Invictus limitées, inspirées de la palette de couleurs habituelles de l'événement, pour le Pisces, l’Avenger, le Gladius, le Retaliator, le Vanguard, le Hawk et le Hornet. Une course autour d'Orison a également été mise en place par l'équipe communautaire, mettant au défi les joueurs de faire voler un Pisces de plate-forme en plate-forme aussi rapidement et précisément que possible.


[À l'heure où nous mettons sous presse, Anvil et Aegis ont présenté leurs dernières nouveautés et leurs meilleurs produits dans les salles d'exposition et Invictus 2952 ne fait que commencer. Il y a encore beaucoup à découvrir que nous ne pouvons pas encore vous dévoiler, alors revenez le mois prochain dans la rubrique « In the Cockpit » pour un récapitulatif final - ce texte sera mis à jour en conséquence].




LORE

INVICTUS LAUNCH WEEK: L’HISTOIRE

En 2542, pour l’inauguration de l’Invictus Launch Week, des vaisseaux de la Navy visitèrent tous les systèmes de l’UPE (United Planets of Earth). Au milieu de la première guerre Tévarine, la population venait en masse pour célébrer et assister au départ des courageuses recrues qui embarquaient sur les grands transports militaires pour être emmenées faire leurs classes. Les responsables de la Navy remarquèrent que ces grands rassemblements devenaient de plus en plus populaires, système après système, et réalisèrent que l'événement pouvait servir un objectif à la fois pratique et politique. À partir de là, l’Invictus, en plus de recruter parmi la population et de célébrer la Navy fut l’occasion de montrer les derniers ajouts dans la flotte. Cinq siècles plus tard, malgré d'importants changements, l’Invictus Launch Week est devenue une tradition appréciée dans tout l'Empire. Aujourd'hui, au lieu de transporter des volontaires, l'événement présente les derniers véhicules de la flotte navale tout en célébrant les recrues de l'année et les officiers et pilotes diplômés. Les valeurs fondamentales de l'événement n'en demeurent pas moins axées sur le recrutement et l'hommage aux courageux starmen qui se sont consacrés à la protection de l'Empire.



PRÊT POUR LE LANCEMENT

Peu de systèmes découverts ont autant changé la trajectoire de l'histoire humaine que celui d'Elysium. Le 15 novembre 2541, le Dr Kellar Lench cartographie le premier point de saut d’un nouveau système et rapporte qu’il abritte une vie extraterrestre avancée, désormais connue sous le nom de Tévarin. Malheureusement, contrairement aux deux précédentes rencontres de l'humanité avec une nouvelle culture, celle-ci allait rapidement mener à la guerre. Non préparée au blitz Tevarin et aux puissants boucliers phalanx de ses vaisseaux, la Navy de l'UPE se retrouva rapidement dépassée et eu désespérément besoin de starmen pour constituer une force de combat efficace. Les hauts gradés de la Navy se réunirent avec le Tribunal de l'UPE et des sénateurs de haut rang afin de trouver des moyens d'attirer des recrues, mais aussi pour résoudre les problèmes logistiques liés au transport des volontaires pour leur première affectation. Une idée hybride vit le jour : des vaisseaux de la Navy visiteraient les planètes peuplées de chaque système et accueillerez les nouvelles recrues tout en faisant étalage de leur puissance et assurant la sécurité de la population. Les recrues étaient déposées dans une base sur Mars appelée Invictus, nom qui inspira celui de l'événement et qui est resté en place même après la fermeture de la base en 2579.