frame blue02.png

L'Utopie Loups d'Aremis



Les plateformes de jeux vidéo ont donné naissance à de nouvelles façons de communiquer, de partager, d’interagir. Elles poussent les joueurs à former des communautés virtuelles car le meilleur moyen de gagner dans un mmo est de coopérer. Ces groupes sociaux se construisent sur la base d’intérêts partagés. Ils sont structurés autour de processus d’échanges d’informations et de savoirs.


Star Citizen est typiquement un jeu où compte l’aspect coopératif et comme n’importe quel jeu multi-joueurs il est un véritable stimulateur d’interactions sociales.

Avec les acteurs du secteur comme Twitch et Discord qui ont modifié le paysage vidéo ludique ces dernières années, nous vivons maintenant une nouvelle ère avec la généralisation du « jeu interactif ». Désormais, le joueur navigue dans un monde où il ne s’agit pas seulement de jouer, mais aussi de se former, de parler, écrire et/ou regarder les autres jouer, le tout en temps réel. Nous ne sommes pas loin de l’univers décrit dans « Ready Player One ».

Star Citizen ne déroge pas à la règle voire plus encore au vu du degrés d’interaction entre les développeurs et la communauté de joueurs. Mais ce jeu possède également certaines particularités qui fait de sa communauté, un groupe de joueurs spécifiques. La première et pas des moindres, nous sommes des joueurs qui jouons à un jeu qui n’existe pas encore, pas tout à fait. Une communauté qui s’est bâtie autour de son système participatif de crowdfunding et depuis maintenant presque 10 ans nous suivons ce projet, nous l’aimons et le détestons à tour de rôle.


Notre constat est que nous avons besoin de réinventer nos rapports sociaux, notre façon d’aborder le jeu et de jouer, qu’il s’agisse de Star Citizen ou d’autres jeux. À l’époque de WOW, les choses étaient plus simples, la gestion d’une guilde et de ses joueurs n’avaient pas forcément autant d’implications humaines. Désormais les joueurs se connaissent intimement et ce depuis des années et à une échelle jamais vue dans les univers virtuels. C’est avant tout un endroit où nous nous retrouvons tous ensemble.

Comment pouvons-nous construire un Clan qui allie à la fois la construction d’une amitié durable avec un véritable rapport de confiance et une exigence de joueurs ? Alors que des membres disparaissent pendant 6 mois pour ensuite revenir, que nous accueillons des recrues qui consomment sans chercher à aller plus loin, des joueurs qui ne s’intègrent pas et dont nous finissons malheureusement par devoir nous en séparer. Car le but ici est bien de construire des relations durables pour jouer au sein d’un groupe où tout le monde se respecte. Bien sûr il y aura toujours des désaccords, des conflits, il faut savoir défendre son point de vue tout en gardant à l’esprit que l’intérêt du groupe prime. Le copinage n’a pas sa place ici, les avantages si vous en avez sont obtenus parce que vous le méritez. Et souvent ils seront accompagnés de responsabilités au sein du groupe.


Notre politique actuelle en termes de recrutement, est de repérer le plus rapidement possible les candidats qui possèdent ce profil que nous recherchons : celui d’un membre en capacité de s’investir avec bienveillance et maturité dans notre clan. Toute personne qui démontre un comportement égocentrique ou antipathique ne pourra pas poursuivre avec nous. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre notre temps avec des individus qui au final ne souhaitent pas s’intégrer. Bien-sûr nous sommes humains et bien que nous essayons de faire au mieux, il est impossible de satisfaire à tous les cas de figure. D’où l’importance de respecter les règles élémentaires de savoir-vivre.

55 vues

Posts récents

Voir tout